Laurence Boléat, créatrice de VogInWeb

Originaire de l’Ile-de-France, je me suis installée dans le Loiret (45) en 2008.  Mon village, Neuvy-en-Sullias, se situe entre le Val-de-Loire et la Sologne.

C’est par le biais d’une mobilité professionnelle que j’ai découvert la région.  Très vite, je suis tombée sous le charme de la Loire et de la nature sauvage de Sologne.  C’était l’endroit parfait pour satisfaire ma passion de l’équitation d’extérieur et mes envies de verdure.  Aussi ai-je décidé d’y vivre !

 

34 ans d’expérience, du porte à porte aux métiers du financement de l’immobilier.

 

Après le bac et des études littéraires et de communication à Paris Sorbonne 3, rien ne me destinait à devenir commerciale. Mais la vie décide souvent pour vous.

Au début de ma carrière, j’ai vendu pendant 5 ans des produits différents, parfois en porte à porte, dans des entreprises très diverses, de la TPE à la multinationale. C’est ainsi que j’ai découvert le monde des commerçants, des artisans, et les problématiques de tous ceux qui décident de créer leur propre business. J’ai aussi rencontré l’univers des collectivités, de la bureaucratie et les contraintes des grandes entreprises.

Ensuite, je me suis installée en tant que courtier en prêt immobilier indépendant durant 12 ans. En 1990, cette profession n’était pas encore très connue. Aujourd’hui, elle est devenue quasi incontournable.

Puis j’ai intégré un grand groupe bancaire pendant 17 ans. J’ai étudié des centaines de dossiers et octroyé autant de crédits immobiliers à des salariés, des chefs d’entreprise, des fonctionnaires, des artistes, des autoentrepreneurs …, des plus modestes aux plus aisés. Durant toutes ces années, j’ai plongé dans l’intimité financière des Français, et découvert toutes les sources de revenus qui font l’économie d’un pays.

En tant que courtier d’abord, puis directrice d’agence bancaire ensuite, j’ai  recruté un certain nombre de collaborateurs et managé plusieurs équipes, avec la volonté de transmettre mes connaissances techniques et commerciales.

Depuis 2017, je publie également de nombreux articles dans la presse régionale, en tant que correspondante de presse et rédactrice-photographe. J’ai eu beau jonglé avec les chiffres toutes ces années, depuis l’enfance, mon gout pour l’écriture est resté intacte. Et quel bonheur d’y revenir !

 

 

La ruralité, une multitude de savoir-faire et de compétences, un défaut de communication.

Lors de mon installation à la campagne, c’est souvent au hasard de trajets en voiture que je découvrais les commerces, les entreprises ou associations qui proposaient les produits ou services dont j’avais besoin. Comme tout le monde, j’utilisais internet, mais je trouvais rarement mon bonheur.  Alors que tout était là, à proximité…

J’ai vite constaté qu’il existait au sein de la ruralité une multitude de savoir-faire et de compétences, notamment dans les TPE/PME. Tout naturellement, je me suis demandé pourquoi tous ces entrepreneurs n’étaient pas mieux répertoriés sur le net. En creusant le sujet, j’ai compris qu’il y avait parfois une petite résistance au progrès, ou un manque de technique de communication.

Savoir se vendre n’a rien de naturel. Beaucoup d’entrepreneurs comptent sur le bouche à oreille pour asseoir leur notoriété, ou ne jurent que par Facebook, sans optimiser les textes et les images. D’autres créent un site internet mais ne le font pas vivre avec des publications régulières !

 

Mettre à profit mes connaissances pour aider les entrepreneurs locaux.

L’idée est venue naturellement : permettre à tous ces entrepreneurs et commerçants de se faire connaître, augmenter leur chiffre d’affaires et développer leur notoriété. Leur proposer des sites internet évolutifs, fiables et performants. Travailler leur communication sur le web et les réseaux sociaux en l’adaptant à leur savoir-faire, leurs produits et leur clientèle. Assurer la maintenance, les mises à jour et l’animation numérique.

Comment ? En leur proposant  un service complet ultra personnalisé, basé sur une étude approfondie de leur activité et leur environnement, destiné à conquérir de nouveaux clients et conserver les anciens !

En somme, je me suis remise dans la peau de cette cliente potentielle, nouvelle arrivée dans sa région, qui cherchait à l’époque ses fournisseurs.

En bâtissant mon concept,  je suis arrivée à cette conclusion :

Personne n’a jamais trouvé mieux que les mots pour se fabriquer une belle image…